Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…

Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…

Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…
C’est un défaut de notre perception inconscient la plupart du temps.
Il faut apprendre à se connaître pour savoir que notre cerveau nous joue des tours, la vision est notre sens le plus imparfait et ce que nous voyons ne sont que des ondes électromagnétiques issues du spectre visible, ce que nous voyons n’est donc que simple interprétation de notre cerveau.
Dans cet article je vous propose un peu de savoir pour discerner le vrai du faux 
Troubles de pareïdolie : Ou comment arrêter de croire que l’on voit des entités partout..
Découvrons pourquoi :
La pareïdolie ou quand Notre cerveau nous joue des tours!
Une paréidolie est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus (visuel ou auditif) vague et indéterminé, plus ou moins perçu comme reconnaissable.
Ce phénomène consiste, par exemple, à identifier une forme familière dans un paysage, un nuage, de la fumée ou encore une tache d'encre, mais tout aussi bien une voix humaine dans un bruit, ou des paroles (généralement dans sa langue) dans une chanson dont on ne comprend pas les paroles.
Les paréidolies visuelles font partie des illusions d'optique.

Origines
Le cerveau structure son environnement en permanence, quitte à transformer les informations fournies par la rétine en objets connus. La paréidolie exprime la tendance du cerveau à créer du sens par l'assimilation de formes aléatoires à des formes référencées. Le siège cérébral de la fonction permettant d’identifier des formes, extrêmement importante pour la socialisation et le développement de l’espèce, se situe dans le lobe temporal. Une lésion de celui-ci peut entraîner des agnosies visuelles aperceptives (par exemple une prosopagnosie, l’impossibilité d’identifier un visage) et occasionner, en réaction, des paréidolies.
Bien qu'elle puisse apparaître à la suite d'un dysfonctionnement du cerveau, la paréidolie est généralement causée par la tendance naturelle à assimiler des perceptions nouvelles à celles déjà connues et répertoriées. C'est la plupart du temps utile pour identifier un objet nouveau comme appartenant à une catégorie connue, mais peut entraîner des erreurs1. L'effet Stroop est une autre variété de cette même préférence des sens à interpréter une perception en la comparant à celles déjà connues. Cette préférence découle possiblement d'un avantage évolutif ayant mené à une hypersensibilité à détecter une présence, qui favorise la survie mais pas nécessairement la précision2. Ainsi, les erreurs se font presque toutes dans la même « direction » : des faux positifs (reconnaître une présence qui n'est pas là) plutôt que des faux négatifs (ne pas reconnaître une présence)3.
À la différence des autres illusions d'optique, qui découlent des lois universelles de la perception humaine, chacun peut, dans le cas des paréidolies visuelles, voir une chose différente. L'humain a tendance à deviner notamment des visages dès qu'un objet y ressemble4. Les attentes, les prédispositions, la culture de chacun a un impact sur ces « projections ». Par exemple, le test de Rorschach est basé sur cette fonction cognitive. Les paréidolies relèvent donc de phénomènes cognitifs complexes.
Les pistes neuro-cognitives pour expliquer la paréidolie tiennent de la neurophysiologie de la perception ainsi que de mécanismes innés de reconnaissance de forme : exemple des travaux sur les reconnaissances prototypiques du visage de l'espèce5.
Dans la paréidolie visuelle, notre perception se sert des stimuli visuels et les met en forme en une structure signifiante.

J’ajouterai que 90% de notre univers est invisible et que 90% de ce que nous vivons est inconscient, le sens de la vue est bel et bien le plus imparfait de nos sens, ne nous laissons pas avoir ou leurré par notre cerveau.

Exemples
L’identification de visages dans les nuages, arbres, etc, est un exemple classique de paréidolie.

Article compilé et publié par :
Dominique Emery
Formateur 
Association Ondes et Habitat 
Janvier 2022

Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…
Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…
Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…
Paréidolie, ou quand ce que nous voyons ne provient que de notre imagination…
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article