Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Geobiologie : l’importance de la nature du sol, la géologie, influences et effets

Geobiologie : l’importance de la nature du sol, la géologie, influences et effets
Geobiologie : l’importance de la nature du sol, la géologie.
Paramètre Trop souvent ignoré, ou négligé, ou carrément non pris en compte, une habitation est soumise à une influence intérieure et à une influence extérieure, tout comme un être vivant ou même notre terre ou encore notre système solaire, etc, etc...
Ignorer ces deux facteurs, intérieur et/ou extérieur, conduit en géobiologie à une approche incomplète et à de nombreuses erreurs d’interprétations, pire, à vouloir agir avec un spray contre la toux contre une leucémie (ceci est une image)
La géologie, étude de la nature des sols, là ou est implantée un lieu de vie est indispensable. Elle a déjà été longuement étudiée par des scientifiques avérés comme Georges Lakhovsky dans les années 30, ainsi que ses effets sur le vivant, tous les lieux ne sont pas propices au développement de la vie! Tout n’est pas noir et tout n’est pas blanc!
Non la géobiologie ne se limite pas à rechercher ce qui se passe dans une maison, mais aussi dans son environnement, tout autour, en dessous et au dessus.
Désolé mais inviter 3 trolls, ou poser 5 coquilles Saint Jacques pour soit disant harmoniser un lieu, ne couperont pas l’effet d’une faille ouverte sous une habitation qui se propage sur 300 km, restons sérieux et discernés. Au mieux vous obtiendrez un effet placebo, qui n’est que de l’autosuggestion mentale inconsciente...
 
L’implantation du lieu de vie. Ce qu’il faut retenir :
La pente du sol, l’ensoleillement, l'ombrage, la pluviométrie, etc., sont évidemment à prendre en compte avant de parler de géobiologie.
Les radiations réfléchies, réfractées et diffusées se composent avec les premières pour produire un champ interférant et des ondes stationnaires.
Il est préférable d'implanter un bâtiment sur un terrain perméable qui absorbera les radiations sur une très grande profondeur sans donner de réaction sur le champ superficiel.
Les terrains préférés seront diélectriques et composés de sable stampien, de calcaire, de gypse, de grès, de roches cristallines primitives (en tenant néanmoins compte du radon) et de certaines alluvions récentes riches en sable et en graviers.
Par contre, il vaut mieux éviter les terrains conducteurs composés d'argile plastique, de marnes à gypses, de marnes jurassiques, de craie phosphatée, de pyrite de fer, de sols carbonifères et de schistes de minerai de fer.
On évitera bien sûr aussi une zone géopathogène pour les lieux de vie des animaux.
On fera attention aux vents dominants (penser à l'ionisation de l'air).
 
Le Sous-sol
Rien à voir avec le parking ou les caves. Le sous-sol n’est pas une masse informe, inerte et sans structure.
Dans son épaisseur, la terre est formée de différentes matières : Les basaltes, les granites, les calcaires, les roches sédimentaires, l’argile, les sédiments, etc.
Dans les zones géologiquement calmes, ces différentes matières sont posées les unes sur les autres, sans problèmes.
 
Quelques exemples :
 
Le Basalte:
roches profondes  d’origine volcanique, obtenu par refroidissement rapide.
Il forme le socle et la plus grande partie des plaques tectoniques. Toute fois, il affleure la surface en de nombreux points :
 
Le Granite :
Roche volcanique obtenue par refroidissement lent. Il contient souvent de l’Uranium naturel. En l’absence de failles, fissures ou accidents géologiques, les radiations de cet uranium sont prisonnières de la roche. Le granite est affleurant dans la plupart de chaînes de montagne.
Grès, Molasse :
 
La molasse est un sable amalgamé, elle est facile à travailler, mais friable. Minée par des cours d’eau souterrain, elle peut présenter d’énormes poches d’eau ou d’air (failles creuses, humides ou sèches).
 
Etc, etc...
 
Calcaire :
C’est une roche d’origine organique. C’est l’accumulation de coquillages compactés et fossilisés. Elle a donc une place particulière.
Il est utilisé  avec succès pour dynamiser un lieu, une maison.
Un sol glaiseux va « casser » l’énergie tellurique, devenant trop basse, elle va nous dévitaliser.
Il existe de nombreux outils et cartes pour identifier la nature du sous-sol sous un lieu de vie même des applications, infogeol, etc
 
Article publié par Dominique Emery
Géobiologue et formateur
www.ondesethabitat.fr
Février 2020
 

 

Geobiologie : l’importance de la nature du sol, la géologie, influences et effets

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article