Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Article : bols tibétains chantants, leur note et fausses idées reçues

Article : bols tibétains chantants, leur note et fausses idées reçues

Les bols chantants tibétains : leur NOTE et les idées reçues.
Petit tour d’horizon et explications sur les Idées reçues et les fausses croyances sur le son et la note des bols tibétains 7 métaux.

Un vrai bol tibétain fait en 7 métaux n’émet par qu’une seule note, c’est une fausse croyance. Il émet un son composé d’un ensemble de notes, ce qui en fait sa richesse sonore, ces notes en sont sa signature sonore, et son timbre.
Pour le comprendre, le bol se rapproche plus d’une cloche que d’une corde de guitare.

Rappelons nous que le bol tibétain n’est pas fait d’un seul métal mais d’un assemblage de sept métaux, ces derniers n’ayant pas la même fréquence de résonance, vibreront tous à des fréquences différentes et donneront donc des notes différentes.
Un bol tibétain sept métaux émettra donc, au minimum 4 notes, 
dont une note dominante et au moins 3 notes d’accompagnement, sans oublier tous les harmoniques, qui lui donnent cette grande richesse sonore exclusive.
Vérifié sur un analyseur de spectre acoustique qui permet de visualiser le son et de définir les notes sur plusieurs dizaines de bols tibétains. Voir l’image.

Bol, chakra et notes :
On entend souvent dire que qu’il faut un bol pour chaque Chakra,
C’est faux et c’est vrai, un bol tibétain de taille moyenne 16 à 20 cm, émettra une note dominante et plusieurs autres notes d’accompagnement, et ce, en même temps, 
donc il saura agir de manière optimale sur un chakra, mais aussi sur les autres chakra grâce aux autres notes d’accompagnement et à ses harmoniques.
Bien entendu, pour être optimal, on peut aussi choisir un bol par chakra dont la note dominante sera celle correspondant au chakra, ou encore un ensemble de 3 bols, dont une note basse, une moyenne, et une haute.
Mais gardez bien à l’esprit qu’un bol tibétain ne joue pas une seule note de musique, c’est bien plus riche et plus complexe!
De plus, vous allez voir qu’avec un même bol en fonction de l’objet avec lequel on le met en action, la note peut aussi changer, c’est pourtant le même bol...

Note dominante et bâton ou maillet :
En fonction de l’outil de frappe utilisé pour notre bol tibétain, et ce pour un même bol de référence, en utilisant soit un bâton avec peau, ou un maillet, 
Si vous essayez, vous pourrez remarquer que le son obtenu ne sera pas le même. 
Dans la plupart des cas la note non plus, mais alors?
Le son de votre bol ne sera en effet pas le même, il sera toujours d’une note plus basse et d’un son plus rond avec le maillet, 
De même si vous frappez votre bol avec le bâton, côté bois le son sera plus aigu et la note plus haute, inversement avec le côté peau de votre bâton.
Idem si vous le faites chanter avec le côté bois du bâton ou le côté peau
En résumé, avec un seul bol il est déjà possible de varier son jeu de notes et d’adapter en fonction des besoins.

Pour exemple lors de tests de bols, j’ai pu constater pour un même bol :
Frappe au maillet = note Fa
Frappe bâton côté peau = note Mi
Frappe bâton côté bois = note Si
En le faisant chanter = note Si
Comme vous le voyez dans cet exemple, un même bol nous permet donc d’obtenir plusieurs notes dominantes en fonction de l’outil utilisé pour la frappe.

Les harmoniques :
En musique, un harmonique est un composant à part entière d’un son musical.
En prenant une note fondamentale, tous ses harmoniques sont toutes les notes ayant pour fréquence un multiple d’elle même. Les harmoniques d’une note sont donc forcément plus aigus que cette note et s'appelent harmoniques supérieurs/

Le timbre :
Aucun son naturel n’est réellement simple : il résulte de la combinaison d’un son principal, ou fondamental, qui fixe la fréquence perçue par l’oreille et d’un grand nombre de ses harmoniques dont les pondérations relatives déterminent, précisément, son timbre.

Article publié par Dominique Emery
Thérapeute, Formateur, en soins énergétiques
www.ondesethabitat.fr
Février 2018

Exemple d’analyse du son de deux bols tibétains on voit ici une note de tête et des notes d'accompagnement ainsi que les harmoniques
Exemple d’analyse du son de deux bols tibétains on voit ici une note de tête et des notes d'accompagnement ainsi que les harmoniques

Exemple d’analyse du son de deux bols tibétains on voit ici une note de tête et des notes d'accompagnement ainsi que les harmoniques

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article