Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Formations Ondes Habitat Geobiologue

Pourquoi ne voyons nous pas tout ce sui nous...

Pourquoi ne voyons nous pas tout ce sui nous entoure?
Une simple et dure réalité ! Tout ce que l on voit, n est qu une image créée par le cerveau, l oeil n est qu un récepteur d ondes limité, sachant que le spectre visuel n est qu une infime partie du spectre d ondes electromagnetiques, celles ci sont envoyėes et interprétées par notre cerveau, qui fabrique lui meme une image... Mais la nature ne nous permet de voir qu une infime partie de tout ce qui nous entoure...
En fait on ne voit pas grand chose autour de nous...

L'essentiel du spectre électromagnétique est invisible pour les yeux
Produit de milliards d'années d'évolution, l'œil humain est un formidable récepteur. Il est spécifiquement adapté aux ondes électromagnétiques omniprésentes sur notre planète. Ce sont elles qui composent ce que nous appelons couramment la lumière et les couleurs. Mais il existe d'autres ondes électromagnétiques, totalement invisibles à nos yeux. Ce sont les ondes radio, les micro-ondes, l'infrarouge, l'ultraviolet, les rayons X ou encore les rayons gamma. Autrement dit, les ondes qui composent la lumière constituent la partie émergée d'un iceberg bien plus important : le spectre électromagnétique.

Spectre lumineux
La lumière visible est la petite partie du spectre électromagnétique visible par l'œil humain. Il n'y a pas de limite précisément définie au spectre visible car les limites varient en fonction des individus et des circonstances.

Ce qui explique que beaucoup de choses dites invisibles nous entourent, et qu on puisse les ressentir, sans les voir...
Voyez vous les UV du soleil qui vous brulent la peau sur la plage? Non pourtant leur effet est bien réel, puisque vous bronzez ;-)

Alors Oui, de nombreuses choses ou phenomenes dits invisibles existent bien tout autour de nous !

Emery Dominique
Ondes et Habitat
2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article